Gaston Leroux – Le mystère de la chambre jaune

Le jeune reporter Rouletabille, réputé pour avoir démêlé de difficiles énigmes, se rend, en compagnie de son ami l’avocat Sainclair — le narrateur de l’histoire — au château du Glandier pour y éclaircir une agression. Le château appartient au professeur Joseph Stangerson, physicien renommé qui y mène des expériences avec sa fille Mathilde, la victime du crime. Celle-ci a été retrouvée plus morte que vive dans la chambre peinte en jaune adjacente au laboratoire, dont la porte est fermée de l’intérieur et les volets clos. Les Stangerson sont revenus de Philadelphie il y a 15 ans pour poursuivre leurs recherches en France.

Rouletabille parvient à pénétrer dans le domaine du Glandier, où l’agression a eu lieu, grâce à une phrase énigmatique (« Le presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat ») qui lui permet de miraculeusement gagner la confiance de Robert Darzac, le fiancé de la victime. Il entre alors en compétition avec Frédéric Larsan, habile enquêteur de la police française, qui est déjà sur place. Découverts tout habillés le soir de l’agression, les concierges sont les premiers suspects. Rouletabille parvient à les innocenter en leur soutirant la vérité : le couple s’adonnait au braconnage sur les terres du professeur Stangerson … (wikipedia).

Genre: Théâtre radiophonique
Auteur: d’apres roman policier de Gaston Leroux
Titre: Le mystère de la chambre jaune
Date: 03\07\2016
Source: France Culture
Realisateur: Jean Jacques Vierne
Adaptateur: Philippe Derrez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *